Catherine

et son Gite de La pointe Ridel

J’ai repris le corps de ferme de mes parents agriculteurs pour y élever, par passion, des ânes, poneys et chevaux.

Un grand bâtiment normand, pan de bois et toit de chaume, était le cœur de la ferme traditionnelle normande. Il était encore en pleine activité à l’après guerre : il abritait à la fois le pressoir à pommes, l’étable des vaches et l’écurie du cheval de travail ; à l’étage, c’était le grenier à foin.

La révolution agricole a fait abandonner ce bâtiment traditionnel. Devenu inutile, le temps et les intempéries ont s’en sont donnés à cœur joie.

Mais quelle tristesse de voir disparaitre le théâtre de tant de souvenirs d’enfance ! Ici vécurent les vaches Rosette, Orange, Marguerite, et tant d’autres, Taupin le cheval Percheron noir qui avait un peu trop d’énergie et terrorisait ma mère qui préférait  Prosper, l’âne.  Dans un petit coin, mon père y avait aménagé un petit poulailler où habitait Jean-Pierre le Dindon qui frimait devant les poules.

 

Quand il fut urgent de prendre une décision pour éviter qu’un jour le souffle de notre passage à son abord ne le fasse s’effondrer sur nous, nous avons pris la décision de réhabiliter ce bâtiment peuplé de si beaux fantômes, en Gîte.

Même plus : un gîte équestre, ouvert aux compagnons (chevaux, chiens,…) des voyageurs.

Ma fille Julia, passionnée de chevaux, m’a rejoint à la ferme. Elle vous fera découvrir sa passion.

Le bâtiment avant travaux...

et après travaux

© 2023 par Chambres d'hôtes. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now